Accueil > Métiers de la Mer > Construction navale, Industries nautiques, Énergies marines > Industries nautiques

Industries nautiques

Création 2014 d’une option INGENIEUR PARAMARITIME à l’ENSM de Nantes, proposée aux étudiants issus de L3 de l’ENSM de Marseille.

Le nautisme emploie environ 40 500 personnes dans plus de 5 000 entreprises.

Une organisation : La Fédération des Industries Nautiques FIN

www.industriesnautiques.fr

La France, premier fabricant mondial de voiliers et bateaux pneumatiques,
deuxième des habitables, troisième européen pour les navires de plaisance à moteur.
En 2010 quelque 370 ports de plaisance et des mouillages proposent 226 000 places à 4 millions de plaisanciers et 500 000 bateaux  (20 000 nouvelles immatriculations annuelles).
Le nautisme est en 2010 en croissance de 7 % avec 63 % de produits exportés.
Les besoins en personnel sont importants et souvent difficiles à satisfaire du fait de leur technicité et leur polyvalence très étendues.

Deux fabricants se distinguent parmi des centaines d’entreprises :

Le Groupe Bénéteau-Jeanneau (voiliers) www.beneteau.com

La société Zodiac (pneumatiques et semi-rigides) www.zodiac.com.

Outre ces nombreux chantiers de construction existent des distributeurs, équipementiers, motoristes, voiliers, loueurs et de multiples métiers de services.

Un chantier d’entretien de grands yachts s’est ouvert à Saint-Mandrier en 2007 après celui de La Ciotat.

Les loisirs nautiques ont leurs salons. Le « Nautic » à Paris, le « Festival international de la plaisance » de Cannes, « Le grand pavois » de la Rochelle, le « Mille sabords » du Crouesty… et même depuis 2006 en Chine.

On trouve dans ces entreprises certains des professionnels de la construction navale.

Architecte naval Cette appellation se rencontre à la plaisance. Les tâches de l’architecte naval sont de deux ordres : le dessin proprement dit du navire (carène, pont, voilure, etc.) et tous les calculs y afférents. Ce travail suppose donc de bonnes connaissances en mathématiques, physique, résistance des matériaux, dessin industriel, informatique. L’architecte naval est parfois un travailleur indépendant, certains chantiers nautiques disposent de leur propre architecte travaillant au sein d’un bureau d’étude. Il n’existe pas de norme en matière de formation des architectes navals, mais elle peut se faire en option dans des écoles d’ingénieur ou dans des écoles d’architecture.

 

Accastilleur Installateur de tous les apparaux nautiques.

Agent d’aménagement intérieur Parfois avec un architecte d’intérieur.

Agent de maintenance(Technicien).

Aluminier  Voir aussi menuisier aluminium.

Avitailleur (Shipchandler) Fournisseur de tout les biens d’équipement et consommables, y compris moteurs, voire bateaux eux-mêmes.

Charpentier-Bois Cette fonction n’est évidemment plus aussi importante qu’à l’époque où toute la structure des navires était en bois, mais un renouveau se fait jour avec quelques débouchés, des chantiers de pêche artisanale continuent d’utiliser ce type de construction. En outre différents organismes maritimes et culturels s’emploient à réhabiliter les méthodes de construction classiques.
En plus de  la mention complémentaire " Charpente navale bois et matériaux associés " qui se prépare en un an après un diplôme du bois (CAP, bac pro), un brevet professionnel de charpentier de marine, par apprentissage et en formation continue est délivré à l’Éducation nationale.

Charpentier Il choisit les matériaux, trace, découpe et assemble. Il travaille sur le navire lui-même et aussi sur les aménagements intérieurs.

Conseiller technique,préparateur de navire de plaisance Il travaille tant pour les chantiers que pour les plaisanciers eux-mêmes.

Dessinateur de bureau d’étude Il travaille sous la directive d’architectes.

Drapeur, infuseur, injecteur Il découpe tous les tissus synthétique, les dispose, crée le vide puis injecte les résines.

Ébéniste Tant pour réaliser certains ponts et accastillages extérieurs que pour les emménagements intérieurs.

Électricien & électronicien Ils réalisent, entretiennent et dépannent toutes les installations électriques et électroniques du bord.

Enduiseur(résines…) voir aussi drapeur, stratifieur.

Expert technique (d’avarie, de conseils divers, tant pour des chantiers que pour les plaisanciers et les navigateurs…)

Frigoriste Il monte et entretient les installations de réfrigération et climatisation.

Gel coateur Il intervient sur les couches de finition, voir aussi Peintre.

Gréeur Il participe à la pose de tout l’accastillage, aux travaux de matelotage des gréements dormants et courants, sur câbles, cordages et divers apparaux.

Grutier Conducteur de divers engins élévateurs, tracteurs.

Hydraulicien Monteur et dépanneur d’installations hydrauliques, pneumatiques…

Loueur de bateaux de plaisance.

Maintenance (agent de) Il assure lui même ou avec des concours extérieurs, la maintenance de tout ce qui se trouve à bord.

Matériaux composites (Technicien en).

Mécanicien.

Menuisier Bois, plastique, aluminium, il participe aussi à l’agencement intérieur.


Modeleur Il réalise les moules sur lesquels sont construits certaines coques, safrans, dérives…


Monteur Il peut être polyvalent électricité, électronique, sanitaire, voire moteur.

Motoriste Très recherché, compte tenu de l’évolution et du développement de l’électronique dans la motorisation. Concerne les moteurs fixes et hors-bord.

Mouleur contact Il travaille les résines, il est proche du stratifieur.

Navigant Le personnel navigant comprend les skippers, les marins parfois spécialisés, mécanicien, personnel hôtelier etc, tant pour la navigation que pour la vie à bord.

Peintre Il protège toutes les parties du navire, par ses travaux de préparation (sablage, enduits, ponçage) de carénage puis de peinture, vernis, anti-fouling…


Plombier Il monte tous les circuits de fluides, sanitaires… en respectant la sécurité et la structure du navire.

Réparateur plaisance tant sur la coque que les apparaux, voiles, moteur…

Sellier Proche du voilier, il fabrique et répare notamment les tauds, les matelas, les coussins, le tout en des formes précises.

Skipper Chef de bord, Capitaine de Yacht. Voir Transports maritimes emplois Plaisance


Stratifieur-mouliste C’est un métier relativement récent, puisque lié à la généralisation de la construction en polyester des bateaux de plaisance : la plus grande partie de leurs coques et de leurs superstructures sont désormais moulées dans les chantiers nautiques. Cette technique a même été adoptée pour la construction de certains navires de pêche ou certains dragueurs de mines de la Marine Nationale. Il existe des diplômes spécialisés de niveau III, IV ou V qui préparent à ces métiers.

Stratifieur industriel Les spécialistes en infusion et en injection sont en nombre important dans les chantiers tant pour le neuf que la restauration ou la transformation.

Technicien en matériaux composites Polyvalent, surtout dans les petits chantiers en construction neuve et maintenance.

Technico-commerciaux Achat, vente, location… service après vente…


Traceur A partir des études d’architecte et des bureaux, il trace toutes les pièces en forme, dans tous les matériaux possibles.

Vernisseur Au pinceau, pistolet, tampon…


Voilier Il coupe, coud, monte, répare, installe à bord avec un gréeur, participe parfois aux essais.

Officiers. 

La filière académique polyvalente,  2 filières ingénieur l’une maritime et l’autre para-maritime

Des filières professionnelles monovalentes, une machine et deux pont (création rentrée 2015 d’une filière OCQPI Officier Chef de Quart Passerelle International, avec une année préparatoire sept 2014).

 


Precedent Remonter